Mes favoris

Vente d'un véhicule d'occasion : comment éviter les arnaques ?

Comment repérer les arnaques ?
  • - l’acheteur est prêt à payer un prix bien supérieur à celui indiqué dans votre annonce.
  • - l’acheteur, extrêmement pressé, refuse de communiquer autrement que par e-mail ou par sms notamment, s’il vous indique être situé hors de France.
  • - l’acheteur souhaite payer votre véhicule sans même l'avoir vu ni essayé.
  • - l’acheteur vous réclame une « caution ».
Cette liste est non exhaustive ; certaines tentatives de fraudes ne sont pas encore connues.
Comment déjouer les arnaqueurs potentiels?
  • - Quel que soit le motif invoqué par l'acheteur, en tant que vendeur du véhicule, vous n'avez jamais à lui verser d'argent.
  • - Organisez toujours une rencontre physique avec l'acheteur.
  • -Ne confiez jamais les clés de votre véhicule, lorsque l'acheteur potentiel s'y trouve seul à l'intérieur.
Comment éviter les paiements frauduleux ?
N'envoyez jamais la copie de votre carte d'identité, votre carte grise ou vos coordonnées bancaires à un inconnu. Le paiement avec un chèque de banque peut être sécurisé, mais vérifiez auprès de la banque émettrice qu'elle est bien à l'origine du chèque. De nombreux chèques falsifiés circulent. Ne concluez jamais une vente si l'acheteur souhaite payer par un transfert d'argent en provenance de l'étranger via Western Union ou MoneyGram.
Quels sont les recours en cas d'arnaque ?
  • - Si lors de l'essai, la personne vole votre véhicule, rendez-vous immédiatement à la gendarmerie ou au poste de police.
  • - Si le chèque de règlement du véhicule est sans provision, tentez d'abord de régler le problème à l'amiable, puis saisissez un huissier de justice si la situation ne se régularise pas.
  • - Si le chèque de banque est falsifié contactez immédiatement la banque émettrice.
Dans tous les cas, faites preuve de bon sens et ne vous précipitez pas dans une transaction.