X
LaCentrale.fr utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Embellir sa voiture pour mieux la vendre

Vendre soi-même sa voiture peut être simple et rapide, voire fructueux. Encore faut-il bien la préparer afin de convaincre l’acheteur du soin que vous lui avez porté ainsi qu’à son entretien. Un travail qui demande plus de temps que de savoir-faire.
Vous verrez ci-dessous comment devenir un véritable professionnel de la rénovation automobile. Par exemple, le nettoyage des vitres, extérieurement comme intérieurement, apporte une touche finale qui peut être déterminante.

Qu’en est-il d’une transaction entre particuliers ?

La meilleure solution est bien évidemment de vendre soi-même sa voiture, afin d’en obtenir le meilleur prix. Mais pour mettre tous les atouts de son côté et présenter la voiture sous son meilleur jour, un minimum d’investissement de votre part est nécessaire.
Il ne s’agit pas de maquiller les défauts, mais plus simplement de soigner la présentation. Il ne vous viendrait pas à l’idée d’acheter une voiture pleine de boue.

Nettoyage complet de la voiture à grande eau.
Encore faut-il respecter quelques règles élémentaires pour ne pas voir réduire à néant tous ses premiers efforts d’embellissement en quelques minutes.
Plusieurs méthodes de lavage sont possibles, à commencer par le lavage manuel. On emploiera un seau d’eau avec tout simplement une éponge et un shampooing liquide adéquat dilué selon les proportions indiquées sur le mode d’emploi. Bien entendu, il n’est pas question de laver une voiture ayant séjourné toute une matinée au soleil. L’idéal est de travailler à l’ombre et de proscrire tout produit qui n’est pas dédié à l’automobile.
Evitez aussi tout produit contenant des silicones, sinon aucune retouche ne sera possible par la suite sans un ponçage total de la peinture sur la zone incriminée.
On peut aussi faire appel au nettoyage haute pression qui présente l’avantage de mixer un détergent moussant avec de l’eau froide ou de l’eau chaude. On commencera toujours par le toit de la voiture pour finir par les bas de caisse, afin d’éviter les traces. Avant d’appliquer le jet d’eau, dont la force aura au préalable été réglée entre 40 et 60 bars de pression, appliquez l’agent lavant à l’aide d’un pulvérisateur manuel pour mieux détremper les salissures.
Attention, si vous décidez de nettoyer le compartiment moteur, veillez à bien protéger l’allumage, à ne pas insister sur les éléments qui entourent le moteur et oubliez le radiateur. Une fois la voiture correctement rincée, séchez à l’aide d’une peau de chamois ou micro fibre, de manière à éviter toute formation de taches de calcaire. Si le shampoing n’est pas efficace sur toutes les parties de la carrosserie, comme sur les bas de caisse où des granulés de goudron restent souvent collés, on se servira d’un produit dégoudronnant classique.
Les jantes ont, elles aussi, bien souvent besoin d’un traitement spécifique. Utilisez un nettoyant spécial jantes, sans acide. Laissez agir peu de temps et rincez. Il faut savoir que ces produits peuvent attaquer la peinture ou tout au moins le vernis de la jante en alliage, généralement à l’endroit d’un coup. On peut aussi badigeonner la jante à l’aide d’un pinceau trempé dans l’essence « F », avant de la rincer à l’eau savonneuse.

Rénovation partielle de la carrosserie.
Une fois la voiture propre, on peut entreprendre une rénovation plus ou moins partielle de la carrosserie pour atténuer les rayures, sans oublier les pare-chocs, les vitres et même l’habitacle. Il est inévitable que les éléments extérieurs comme les changements de température, les pluies plus ou moins acides, la poussière, le sable, la résine d’arbres… attaquent la peinture. Le brillant s’atténue dans un premier temps sur les parties horizontales de la voiture avant de gagner progressivement les parties verticales qui, elles, sont en revanche plus sujettes aux projections de gravillons.
Si vous choisissez de ne traiter qu’une partie de la carrosserie (portes, coffre, capot…), une rénovation manuelle est suffisante, mais si vous décidez de vous attaquer à l’intégralité de la voiture, le travail doit être réalisé à l’aide d’une lustreuse électrique.
La restauration de la carrosserie se fait habituellement en deux temps. Après l’étape du polissage, il faudra procéder au lustrage. Il est indispensable d’entreprendre les travaux sur une voiture propre et surtout sèche depuis une heure ou deux. En effet, les pores de la peinture gardent l’humidité et il est préférable de ne pas l’emprisonner avec les produits utilisés par la suite. Pour le polissage, on fait appel à un produit de type rénovateur désoxydant. Son action abrasive permet d’enlever la pellicule superficielle de la peinture ou plus généralement maintenant du vernis, et de faire remonter le brillant. Le tampon d’ouate peut prendre la couleur de la peinture. C’est normal, car il s’agit d’éliminer la partie oxydée et terne de celle-ci. L’intérêt également du produit est d’atténuer les microrayures dues aux brosses de lavage automatique.
Un conseil : procédez par étapes en choisissant une surface réduite à chaque fois pour éviter un séchage incontrôlé. Pour gommer les éraflures et griffures plus sérieuses, on utilisera localement une pâte à polir, composée de microbilles. Il existe dans le commerce des pâtes plus ou moins abrasives, donc plus ou moins adaptées aux caractéristiques et à la profondeur de la rayure. Leur action dépend de la grosseur des microbilles.
Vous pouvez aussi vous procurer auprès de votre concessionnaire attitré un stylo de peinture « spéciale retouche » pour estomper ces éclats qui fleurissent sur les chants de portes. Le numéro de peinture figure généralement sur les contre-ailes du compartiment moteur ou sur une plaque située dans le coffre arrière.
Le lustrage apportera la touche finale. Enfin faire le tour de la voiture avec un lustreur de finition par exemple, que l’on applique sur la carrosserie à l’aide d’un gros tampon d’ouate ou, pour aller plus vite, avec une lustreuse équipée d’une peau de mouton propre et sèche.
Là aussi, il est conseillé de travailler par petites surfaces et de régler l’appareil à la vitesse la plus basse. Après séchage, une couche résistante et dure se forme pour assurer une protection durable de la peinture, de l’ordre d’au moins 6 mois selon l’usage du véhicule.
La carrosserie ayant été traitée, il vous reste encore les pare-chocs, becquets, rétroviseurs et autres protections latérales en plastique. On fera appel à des produits qui existent sur le marché afin de raviver les couleurs de surface. Il existe même des crèmes (principalement noires ou grises) qui permettent de teinter facilement les parties rayées ou en passe de se décolorer.
Le nettoyage des jantes est primordial. Pulvériser un produit et laisser agir avant de passer une balayette, voire une brosse à dents dans les angles. Rincer abondamment et surtout ne pas oublier les passages de roues.
Indispensable pour raviver la teinte des pare-chocs, quand ils sont de couleur noire ou grise et en estomper les rayures avec le teinteur pare-chocs.
Les pneus doivent aussi mériter toute votre attention. Un lustreur leur est spécialement dédié pour leur redonner l’aspect légèrement velouté qu’ils avaient lorsqu’ils étaient neufs. Un détail qui peut faire toute la différence.
Vous devez aussi vous occuper des vitres. Le nettoyage extérieur et intérieur – primordial - laisse souvent des traces, même en utilisant la peau une micro fibre. Utilisez de préférence un produit nettoyant classique pour les vitres. Petite astuce économique et efficace, utilisez de l’ammoniaque, parfait dégraissant. Rappelons toutefois que si l’ammoniaque n’est pas un produit dangereux, il est néanmoins très volatil et peut provoquer des irritations.

Le nettoyage de l’intérieur.
L’état de l’habitacle doit être à l’unisson de la carrosserie qui désormais « étincelle ». Nous vous recommandons un coup d’aspirateur. On aura au préalable retiré les tapis de sol pour les laver. Si leur aspect paraît trop élimé, songez à les remplacer. On en profitera pour enlever toute décoration personnalisée qui ne sera pas forcément du goût de l’acheteur.

Les spécialistes de la rénovation

Rénover sa voiture, cela peut prendre beaucoup de temps et nécessite surtout un certain savoir-faire, aussi bien pour l'intervention que les produits utilisés.
C'est la raison pour laquelle un professionnel de la rénovation saura au mieux vous répondre.
De plus, il utilise des outils permettant d'aller plus loin que le simple lavage. Faire disparaître une rayure, une bosse, une odeur de cigarette dans l'habitacle, mais aussi des taches sur des tissus, des cuirs ou des moquettes sont des interventions courantes pour lui.

Des questions ?

Nos conseillers vous répondent au
01 77 49 01 80 prix d'un appel local
ou

Vous pouvez signaler des contenus ou des comportements illicites sur le portail
www.internet-signalement.gouv.fr

Pour vous renseigner sur les escroqueries, vous pouvez également contacter
« Info Escroqueries »
au 0811 02 02 17
(coût d'un appel local)

Protection juridique

Achetez ou vendez votre véhicule sereinement grâce à la protection juridique d'AcommeAssure.

Une question juridique ? Un litige ? Un procès ?
Vous êtes couvert !

En savoir plus